cigarette électronique AGEN 47000- EXACIG

Le Conseil supérieur de la santé reconnaît la cigarette électronique comme utile.

C’est une petite révolution : le Conseil supérieur admet l’utilité possible de la cigarette electronique pour l’arrêt tabagique.

.cigarette électronique AGEN 47000- EXACIG

Les 40 experts en santé publique et environnement du Conseil supérieur de la santé publient ce jeudi matin un nouvel avis sur la cigarette électronique (e-cig).

C’est un événement parce que celui-ci s’écarte sur de nombreux points de celui rendu il y a juste deux ans : les experts n’y demandent plus que la cigarette électronique ne soit vendue qu’en pharmacie ni qu’elle respecte les contraintes de la pub pour les médicaments. Mais ils demandent par contre qu’elle soit soumise aux restrictions liées au produit du tabac, qui interdisent aussi la pub…« Normal qu’on ait changé notre avis, 200 nouvelles études sont sorties depuis, il est logique qu’on en tienne compte, dans un sens comme dans l’autre. Il ne fallait notamment pas que la cigarette électronique soit plus difficile à trouver que le tabac », explique un des experts.

Des premiers résultats « positifs et encourageants »

Les experts, qui en doutaient il y a deux ans, admettent que « la e-cigarette avec nicotine semble efficace pour aider à arrêter de fumer. Nous avons actuellement peu de recul mais les premiers résultats sont positifs et encourageants et devront être confirmés. Le CSS ne voit donc aucune raison de refuser l’autorisation de mise sur le marché des e-cigarettes contenant de la nicotine, pour autant qu’elles soient utilisées dans le cadre d’une politique de lutte contre le tabagisme ».

Les experts mettent toutefois en garde : « si le fumeur continue à fumer du tabac en même temps que la e-cigarette, sur le long terme, cela n’a pas beaucoup de sens. En effet, il faut arrêter 85 % de sa consommation de tabac pour avoir un effet positif sur la bronchite chronique (BPCO) et il faut arrêter complètement le tabac pour avoir un effet positif sur les maladies cardiovasculaires. La e-cigarette, à côté des nombreuses autres prises en charge disponibles, doit donc être considérée comme un passage possible du tabac vers l’arrêt complet de ce dernier ».

Source:http://www.lesoir.be/1023447/article/actualite/sciences-et-sante/2015-10-22/conseil-superieur-sante-reconnait-cigarette-electronique-comme-utile