cover-r4x3w1000-57dfab8287795-cigarette-electronique-vapotage

E-cigarette : 6 millions de fumeurs ont arrêté de fumer

E-CIGARETTE. Dans l’Union européenne, 6 millions de fumeurs ont arrêté le tabac en choisissant la cigarette électronique et 9 millions ont pu réduire leur consommation. Ce sont les conclusions d’une étude publiée fin juin 2016 dans la revue Addiction. Des chiffres qui sont le fruit d’une analyse de l’Eurobaromètre 2014. Cette enquête, menée chaque année par la Commission européenne, a évalué à partir d’un échantillon représentatif de 27.460 personnes la consommation de tabac et l’utilisation de la cigarette électronique dans les 28 Etats membres. Selon les chercheurs, 48,5 millions de personnes ont déjà essayé le vaporisateur personnel, avec ou sans nicotine, et 7,5 millions sont des utilisateurs réguliers précise sur son blog l’un des auteurs, le Dr Jacques Le Houezec, membre de l’équipe de recherche Addictologie à l’Inserm. Notons que ce spécialiste des addictions s’est résolument engagé pour la reconnaissance de la cigarette électronique comme outil de sevrage tabagique.

Des taux de sevrage inégalés ?

Il rapporte ainsi les propos de l’auteur principal de l’étude, le Dr Konstantinos Farsalinos :« Ce sont probablement les taux de sevrage et de réduction tabagiques les plus élevés jamais observés sur une population aussi large. » Pour lui, il est clair que les données de l’Union européenne indiquent un effet positif de la cigarette électronique sur la santé publique. D’abord en raison « des taux élevés d’arrêt et de réduction de consommation observés ». Mieux encore, « l’utilisation de la cigarette électronique est largement confinée à la population de fumeurs (actuels et anciens), et est minimale chez les non-fumeurs. » Autrement dit, que le « vapotage » ne constitue pas vraiment une voie d’entrée vers le tabagisme.

Des données qui confirment donc en partie celles publiées dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire du Haut Conseil en santé publique en mai 2016. Ce rapport montrait en effet que la part de non-fumeurs accédant au tabac via la cigarette électronique était tout à fait négligeable. Un point important puisque c’était il y a peu encore l’un des arguments pour ignorer l’intérêt de cet outil dans le sevrage tabagique.

Source :https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-cigarette-6-millions-de-fumeurs-ont-arretes-de-fumer_30824