Archives de l’auteur : raphael

cover-r4x3w1000-57dfab8287795-cigarette-electronique-vapotage

E-cigarette : 6 millions de fumeurs ont arrêté de fumer

E-CIGARETTE. Dans l’Union européenne, 6 millions de fumeurs ont arrêté le tabac en choisissant la cigarette électronique et 9 millions ont pu réduire leur consommation. Ce sont les conclusions d’une étude publiée fin juin 2016 dans la revue Addiction. Des chiffres qui sont le fruit d’une analyse de l’Eurobaromètre 2014. Cette enquête, menée chaque année par la Commission européenne, a évalué à partir d’un échantillon représentatif de 27.460 personnes la consommation de tabac et l’utilisation de la cigarette électronique dans les 28 Etats membres. Selon les chercheurs, 48,5 millions de personnes ont déjà essayé le vaporisateur personnel, avec ou sans nicotine, et 7,5 millions sont des utilisateurs réguliers précise sur son blog l’un des auteurs, le Dr Jacques Le Houezec, membre de l’équipe de recherche Addictologie à l’Inserm. Notons que ce spécialiste des addictions s’est résolument engagé pour la reconnaissance de la cigarette électronique comme outil de sevrage tabagique.

Des taux de sevrage inégalés ?

Il rapporte ainsi les propos de l’auteur principal de l’étude, le Dr Konstantinos Farsalinos :« Ce sont probablement les taux de sevrage et de réduction tabagiques les plus élevés jamais observés sur une population aussi large. » Pour lui, il est clair que les données de l’Union européenne indiquent un effet positif de la cigarette électronique sur la santé publique. D’abord en raison « des taux élevés d’arrêt et de réduction de consommation observés ». Mieux encore, « l’utilisation de la cigarette électronique est largement confinée à la population de fumeurs (actuels et anciens), et est minimale chez les non-fumeurs. » Autrement dit, que le « vapotage » ne constitue pas vraiment une voie d’entrée vers le tabagisme.

Des données qui confirment donc en partie celles publiées dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire du Haut Conseil en santé publique en mai 2016. Ce rapport montrait en effet que la part de non-fumeurs accédant au tabac via la cigarette électronique était tout à fait négligeable. Un point important puisque c’était il y a peu encore l’un des arguments pour ignorer l’intérêt de cet outil dans le sevrage tabagique.

Source :https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-cigarette-6-millions-de-fumeurs-ont-arretes-de-fumer_30824

cigarette-electronique-avis-medecin-03-2016

1er Sommet de la vape : que faire de la cigarette électronique ?

Sciences et Avenir était au 1er Sommet de la vape au cours duquel scientifiques, médecins, usagers, industriels et représentants des pouvoirs publics ont pu échanger sur l’intérêt de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique.

Au 1er sommet de la vape, (de gauche à droite) le Pr Roger Salamon, président du Haut Conseil de la santé publique, le Pr Bertrand Dautzenberg, Benoît Vallet, directeur général de la santé et le Pr Didier Jayle qui ocupe la chaire d'addictologie au conservatoire national des Arts et Métiers.

Au 1er sommet de la vape, (de gauche à droite) le Pr Roger Salamon, président du Haut Conseil de la santé publique, le Pr Bertrand Dautzenberg, Benoît Vallet, directeur général de la santé et le Pr Didier Jayle qui ocupe la chaire d’addictologie au conservatoire national des Arts et Métiers.

E-CIGARETTE. À l’issue du 1er Sommet de la vape organisé lundi 9 mai 2016 au conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam), une chose est apparue certaine : pour les fumeurs souhaitant arrêter le tabac, l’usage de la cigarette électronique« devrait être recommandé et même remboursé par la sécurité sociale » lance le Pr Roger Salamon. Le président du Haut Conseil de santé publique (HCSP) n’est pourtant pas identifié dans l’assistance comme un fervent soutien du vapotage. Et pour cause, le dernier rapport du HCSP émettait des réserves sur l’outil en question. De sorte qu’une certaine tension existe entre les « pro-vape », venus nombreux ce jour, et les autorités sanitaires françaises qui prônent la prudence. La frilosité diront les pro-vape les plus modérés…

Une prise en main de la dépendance par les dépendants eux-mêmes

Mais la grande réussite de ce 1er Sommet de la vape est d’avoir réuni médecins, scientifiques, industriels, utilisateurs et représentants des pouvoirs publics afin de faire le point sur l’état des connaissances autour de la cigarette électronique. L’Académie de médecine était elle aussi présente par la voix du Pr Gérard Dubois qui a rappelé la singularité de l’émergence du vapotage dans la société : « C’est une prise en main de la dépendance par les dépendants eux-mêmes », comparant le phénomène à celui du Baclofène chez les alcooliques. Il a notamment signalé l’impact positif de l’arrivée de la cigarette électronique en France : « les 10 années qui suivent la loi Evin (1991) sont positives dans la lutte anti-tabac. Mais après, jusqu’en 2012, la situation tendait à stagner. » 2012 est l’année de l’arrivée du vapotage en France, année à partir de laquelle une forte baisse des ventes de tabac a été enregistrée.

Ce qui ressort de cette journée, c’est que malgré quelques études alarmistes de mauvaise qualité (la dernière en date décryptée par Sciences et Avenir), les données qui arrivent sont très favorables en terme de santé publique à la cigarette électronique. Notamment les deux rapports publiés par les autorités sanitaires britanniques en 2015 par le Public Health England et en 2016 par le Royal College of Physicians. Il en va de même pour le « vapotage passif » dont la nocivité est jugée négligeable. Enfin, les craintes que le vapotage puisse constituer une porte d’entrée au tabac semble de moins en moins fondées. En effet, la dernière enquête annuelle de l’association Paris sans tabac, dont les résultats ont été présentés hier par le Pr Dautzenberg, révèlent que bien loin de conduire au tabac, la cigarette électronique aurait plutôt tendance à se poser en concurrent direct. « Après avoir été inquiet jusqu’en 2013, plutôt rassuré en 2014, je suis en 2016 convaincu que l’e-cigarette est beaucoup plus un concurrent du tabac qu’une porte d’entrée en tabagisme chez les élèves parisiens » se félicite le Pr Dautzenberg.

Que faire de la e-cigarette dans l’espace public ?

Reste que la question de la place à accorder au vapotage dans la société est encore très conflictuelle. Vapoter dans les lieux publics clos ? L’Académie de médecine reste contre, tout comme le HCSP et, a fortiori, la direction générale de la santé. L’argument principal est d’éviter une banalisation du vapotage. Le Pr Dubois argue ainsi que la simple vue de la fumée constitue chez les fumeurs un signal d’autorisation à fumer et que, de fait, la vision de la vapeur pourrait constituer un signal similaire.

Pour Roger Salamon, il existe « beaucoup d’a priori positifs, mais encore peu de données probantes » sur l’impact social du vapotage. Rappelant à certains pro peut-être trop enthousiastes que « la question n’est pas de savoir si on est pour ou contre, mais de déterminer à quoi cela peut servir, et comment ». Dans le dernier rapport du HCSP, trois profils étaient établis : les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer, les fumeurs qui ne souhaitent pas arrêter, et les non fumeurs. Pour les premiers, c’est clair : il faut essayer la cigarette électronique comme outil de sevrage tabagique. Pour le second groupe, le risque est de les voir vapoter là où il est interdit de fumer, mais sans se désintoxiquer du tabac. Pour les non-fumeurs, l’idée est bien sûr de ne pas les encourager à développer une nouvelle addiction, aussi peu nocive soit-elle.

Une participante semble ainsi faire mouche lorsqu’elle s’étonne que Tabac info service ne parle pas de la cigarette électronique comme outil de sevrage. Une remarque qui étonne d’ailleurs Roger Salamon et le secrétaire général de la santé, Benoît Vallet, représentant de la ministre Marisol Touraine. En réalité, le site Tabac info service consacre bien une page complète à la cigarette électronique dans la rubrique « je choisis ma stratégie », mais sur un ton peu compatible avec les données les plus récentes. Surtout, l’assistance téléphonique (39 89) contactée par Sciences et Avenir reconnait que la consigne est de ne pas évoquer la cigarette électronique aux fumeurs qui ne se seraient pas encore tournés vers cet outil. Peut-être une chose à corriger.

Le dossier a avancé avec beaucoup de nouveaux éléments – Benoît Vallet, directeur général de la santé

Benoît Vallet est lui venu écouter au nom du ministère de la Santé les attentes d’une communauté hétéroclite. Il reconnaît ainsi que « le dossier a avancé avec beaucoup de nouveaux éléments » à prendre en compte. La démarche d’inscrire la e-cigarette dans le sevrage et une logique de réduction des risques semble ainsi faire son chemin. Il s’est ainsi engagé publiquement à travailler plus étroitement avec les acteurs du vapotage en France en constituant notamment un groupe de travail au sein de la nouvelle agence Santé publique France. Il a toutefois rappelé que cette démarche devait être entourées de précautions. Et, lorsqu’une participante l’a interpellé pour comparer les fumeurs aux passagers d’un paquebot qui coulerait et à qui on n’indiquerait pas la présence de canaux de sauvetage, Benoît Vallet de répondre « à condition que les canaux ne soient pas troués ». Quoiqu’il en soit, que les fumeurs qui souhaitent arrêter se le disent : et pourquoi pas la cigarette électronique ?

Source :http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20160510.OBS0122/1er-sommet-de-la-vape-que-faire-de-la-cigarette-electronique.html

 

 

MAGASIN CIGARETTE ELECTRONIQUE AGEN 47000

Soirée buffet campagnard au Bar à vape Café du 06 mai 2016

Soirée buffet campagnard au Bar à vape Café du 06 mai 2016.

Voici quelques photos du Vapéro 47 au Bar à Vape Café de Agen-Boé du 06 mai 2016

Une très bonne soirée et un excellent buffet…

Pour suivre les Actu du Bar à Vape Café -Exacig vous pouvez suivre notre page Facebook 

Vivement le prochain avec les beaux jours qui arrivent!!!

Happy vape!!!

IMG_3084 IMG_3083 IMG_3082 IMG_3081 IMG_3080 IMG_3079 IMG_3078 IMG_3077 IMG_3076 IMG_3075 IMG_3074 IMG_3073 IMG_3072 IMG_3071 IMG_3070 IMG_3069 IMG_3068 IMG_3067 IMG_3066 IMG_3065 IMG_3064 IMG_3063 IMG_3010 IMG_3011 IMG_3012 IMG_3013 IMG_3014 IMG_3015 IMG_3016 IMG_3017 IMG_3018 IMG_3019 IMG_3020 IMG_3021 IMG_3022 IMG_3023 IMG_3024 IMG_3025 IMG_3026 IMG_3027 IMG_3028 IMG_3029 IMG_3030 IMG_3031 IMG_3032 IMG_3033 IMG_3034 IMG_3035 IMG_3036 IMG_3037 IMG_3038 IMG_3041 IMG_3043 IMG_3044 IMG_3042 IMG_3045 IMG_3047 IMG_3048 IMG_3049 IMG_3050 IMG_3051 IMG_3052 IMG_3053 IMG_3054 IMG_3055 IMG_3056 IMG_3057   IMG_3062 IMG_3141 IMG_3140 IMG_3138 IMG_3137 IMG_3136 IMG_3135 IMG_3142 IMG_3134 IMG_3133 IMG_3128 IMG_3129 IMG_3130 IMG_3131 IMG_3132 IMG_3127 IMG_3126 IMG_3144 IMG_3145 IMG_3146 IMG_3147 IMG_3125 IMG_3124 IMG_3123 IMG_3122 IMG_3121 IMG_3120 IMG_3119 IMG_3118 IMG_3117 IMG_3112 IMG_3113 IMG_3114 IMG_3115 IMG_3116 IMG_3111 IMG_3110 IMG_3109 IMG_3108 IMG_3107 IMG_3106 IMG_3105 IMG_3104 IMG_3103 IMG_3097 IMG_3098 IMG_3099 IMG_3100 IMG_3101 IMG_3095 IMG_3096 IMG_3094 IMG_3093 IMG_3092 IMG_3091 IMG_3086 IMG_3085 IMG_3143

1918595_1353874471305285_8506582366739323925_n

Vapéro 47 à Agen – Boé du 25 mars 2016- Bar à Vape Café

Voici quelques photos du Vapéro 47 au Bar à Vape Café de Agen-Boé du 25 mars 2016

Une très bonne soirée !!! Merci à tous ceux qui sont venus et un petit clin d’oeil aux Villeneuvois qui nous ont mis une belle ambiance!!!

Pour suivre les Actu du Bar à Vape Café -Exacig vous pouvez suivre notre page Facebook 

Rendez vous vous Vendredi prochain pour ceux qui n’ont pas pu être présents.

Vapéro Exacig Agen 25 mars 2016 12832522_1353915924634473_255260263894942624_n 12803083_1353902141302518_682479723688438483_n 12800352_1353898211302911_2079580841860079672_n 12670733_1353901374635928_1841782481213554115_n 12592587_1353918891300843_7490809064591063300_n 12592271_1353916441301088_8860675190517545917_n 12523885_1353871871305545_8756676337385428324_n 12495140_1353872824638783_199894922025080194_n 12494715_1353917231301009_7712877909283067898_n 10419968_1353899591302773_2703805942715451433_n 12321503_1353899344636131_8670343324660366105_n 12321678_1353901247969274_1073783977447355834_n 12439180_1353918701300862_7697054569269573453_n 12472797_1353899887969410_6323795802314862969_n 1937032_1353915754634490_482999890313271269_n 1918595_1353874471305285_8506582366739323925_n 996691_1353872621305470_5762989610764559391_n 947337_1353918454634220_7482059610366744198_n 2557_1353917544634311_8298940295409135712_n

Arrêt du tabac : la cigarette électronique peut être conseillée sans risque

Magasin de cigarette électronique Agen 47000 , Boé 47550 et Villeneuve sur Lot 47300

Actualités

Petits rendez-vous entre vapoteurs
Une grande boufée avant de commander un cocktail. / Photo Kevin Pinto / Photo Kevin Pinto
Depuis trois semaines, les magasins de cigarettes électroniques Exacig Agen Jasmin  et Boé , proposent un «bar à vape», où cocktails et petits plats viennent s’ajouter au vapotage. Une démarche pour le moins originale

Summer Boy au pamplemousse, Princess Peach à la pêche, Little Cloud au caramel, Mojito…

Attention, on ne parle pas de cocktails mais de noms de e-liquides pour cigarettes électroniques….

Cocolada, Passion Tropic, Royal Blue… Là, en revanche, il s’agit bien de boissons. Vous nous suivez ?

Alors pourquoi ne pas boire un verre en vapotant ?

C’est  en tous les cas ce que propose maintenant Raphaël Boumati dans les

magasins de cigarette électronique EXACIG Agen 47000 , Boé 47550 et Villeneuve sur Lot 47300 .Initiation-conseils-dégustation.

«Un petit plus convivial»

Un «bar à vape» – le premier en Lot-et-Garonne – qui s’est lancé il y a trois semaines, sur un constat simple : «L’idée est venue du fait que les gens restaient souvent un peu plus tard le week-end. Et qu’il était dommage de devoir fermer alors qu’ils auraient pu encore rester», explique Raphaël. «Les vendredis et samedis, on propose à boire et à manger : des tapas, des pizzas, des bruschettas… Le magasin ne change pas mais c’est un petit plus convivial.»

Un peu comme un bar à vins où les arômes de la vapeur remplacent ceux d’une bonne bouteille.

La convivialité, c’est vraiment l’idée principale du bar à vape. Les aficionados de la e-cigarette peuvent venir entre amis, mais la boutique agenaise va continuer de proposer différentes activités. «Nous l’avons déjà fait mais nous organiserons des soirées à thèmes où les gens pourront tester de nouveaux liquides, de nouveau matériels», et même s’en faire prêter pour ceux qui voudraient s’essayer aux joies du vapotage.

Vacances obligent, Raphaël attend la rentrée pour savoir si les Agenais seront au rendez-vous de ce concept nouveau, y compris à l’échelle nationale.

Même s’il reconnaît avoir déjà de nouvelles idées en tête, à commencer, pourquoi pas, par l’installation d’une terrasse d’ici un an. Histoire de donner envie à Jasmin devenir goûter un Summer Boy ou un Princess Peach.

>Agence de vapologie Agen – Exacig – Bar à Vape.

35 av. du Général de Gaulle.

Tél. : 09 84 13 42 57

>Magasin de cigarette électronique Exacig Boé

17 Avenue de Bigorre route de géant casino à coté de l’impérial Buffet

47550 Boé -Parking privé.

Tél. : 09 52 16 59 63
Mail : contact@exacig.com
Web : www.exacig.com

Horaires : du lundi au samedi, 9 h 30-12 h 30 et 14 h -19h

Cigarette électronique Aiduce

Résumé d’études sur la cigarette électronique par l’AIDUCE

Le 23 janvier 2016.Les études sur la cigarette électronique par l’Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique.

Notre avis ne tient compte que de notre santé, de notre vécu et des connaissances scientifiques. Le sujet de la cigarette électronique demeure sensible à bien des égards. Pourtant, nous, vapoteurs, défendons ce dispositif avec conviction car il a permis à beaucoup d’entre nous de nous affranchir du tabac.

cigarette electronique aiduce

La connaissance de la cigarette électronique s’est enrichie de nombreuses études depuis le tout premier rapport remis en Mai 2013 au Ministère de la Santé par l’Office Français de prévention du Tabagisme1 . Ce rapport mettait déjà en évidence la relative innocuité du dispositif et son intérêt majeur dans la réduction du risque tabagique. Quelques points restaient encore à éclaircir, notamment sur la possibilité d’un effet de « passerelle » vers le tabagisme.

Ces questions ont aujourd’hui trouvé des réponses dans les études qui ont été réalisées depuis. Le marché et le matériel ont également évolué, et ce marché a été à l’origine de l’établissement des normes AFNOR. Ses acteurs se responsabilisent et souhaitent apporter à leurs clients un gage de qualité et de sérieux. Parallèlement, les exigences sanitaires des utilisateurs sont connues et entendues des fabricants. En août 2015, le Public Health England 2 a compulsé un nombre très important d’études pour rédiger son rapport sur la cigarette électronique. Son avis confirme ce que les vapoteurs ressentent depuis des années : une santé améliorée, une liberté retrouvée face au tabac, une réduction des risques pour les fumeurs (estimée à 95%), et l’absence de risque avéré pour l’entourage. C’est en s’appuyant sur ces éléments que, l’Aiduce renouvelle et soutient ses positions.

Lien vers le résumé des études:

https://public.aiduce.org/files/Outils%20et%20campagnes%20d%27information/resume_d_etudes_janvier2016.pdf

cigarette électronique agen47000

Jurisprudence « Vapoter » n’est pas fumer : l’interdiction de fumer ne s’applique pas à la cigarette électronique

Publié le 09 janvier 2015 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

La Cour de cassation vient de juger, qu’en l’état des textes, l’interdiction de fumer ne s’applique pas à la cigarette électronique.

Une voyageuse avait été verbalisée pour infraction à une interdiction de fumer alors qu’elle faisait usage d’une cigarette électronique dans l’enceinte d’une gare SNCF. Le juge de proximité l’avait relaxée au motif que les textes interdisant de fumer n’étaient pas applicables à la cigarette électronique.

La Cour de cassation approuve sa décision. Pour la Cour, les textes répressifs sont d’interprétation stricte et l’interdiction de fumer a été prévue alors que la cigarette électronique n’était pas encore utilisée. De plus, celle-ci ne saurait être assimilée à une cigarette traditionnelle, le liquide mélangé à l’air étant diffusé sous forme de vapeur. De ce fait, les textes relatifs à l’interdiction de fumer ne peuvent s’appliquer à la cigarette électronique.

C’est un principe général de droit pénal qui est rappelé dans cette décision à savoir, celui de l’interprétation stricte de la loi pénale. Il appartient au législateur s’il souhaite interdire la cigarette électronique dans des lieux affectés à un usage collectif de le prévoir expressément dans un texte d’incrimination.

Un programme national de réduction du tabagisme prévoit d’ailleurs d’interdire le « vapotage » dans certains lieux publics et d’encadrer la publicité pour les cigarettes électroniques.

kit-nebox-de-kangertech-exacig

KIT NEBOX DE KANGERTECH

KIT NEBOX DE KANGERTECH

La NEBOX de Kangertech : un réservoir et un mod en un appareil unique. La NEBOX a de nombreux avantages par rapport à la SUBOX (SSOCC et mini RBA), avec une augmentation massive de la capacité de E-liquide. Avec le contrôle de la température, la puissance réglable et une résistance Ni200 pré-installée, la NEBOX est conçue pour vous offrir une expérience de vape parfaite. Le kit NEBOX c’est le nec plus ultra en matière de portabilité, de confort et de performance.

La toute nouvelle box de Kanger s’appelle la Nebox. Une box tout en un de 60W qui s’utilise avec des Accus. La nebox reprend les mêmes couleurs que la Subox mini. Le noir devient matte avec des boutons noirs, le blanc aux boutons noirs. Kanger ajoute deux nouvelles couleurs à sa collection avec du rouge et du bleu.

La nebox de Kanger nous rappelle donc la Egrip de Joyetech mais s’utilse avec un accus 18650 (non fourni) et son atomiseur intégré peut contenir jusqu’à 10ML de liquide ! Du jamais vu encore.

L’atomiseur intégré utilise des nouvelles mèches SSOCC mais sont aussi compatibles avec les résistances Subtank OCC. De plus, elle est livré avec un Plateau RBA Plus pour ceux qui aiment refaire leur mèches.

En terme de dimensions, la Nebox mesure en hauteur 8.6cm et 5.8cm en longueur. Son épaisseur est de 2.28cm. Une Box plus large mais qui trouve tout de même sa place dans votre poche.

Sa grande nouveauté et non des moindres et que cette nouvelle box de Kanger intègre enfin le contrôle de température. Une vape à 60W pour vaper jusqu’en 0.15 ohms.

nebox-kangertech-exacig

Le coffret Nebox de Kanger contient:

1 x Box NeBox
1 x Résistance SSOCC 0.15 SuBohm
1 x Résistance SSOCC 0.5 ohm
1x Résistance pré-montée
1 x Plateau RBA Mini Plus
1 x Pack de vis (4 vis et un mini tournevis)
1 x Sachet de coton japonais.
1 x Câble USB de rechargement
1 x Manuel d’utilisation

Hauteur: 8.6cm
Longueur: 5.8cm
Largeur: 2.28cm

 

PRODUIT ORIGINAL KANGERTECH

cigarette électronique AGEN 47000- EXACIG

Le Conseil supérieur de la santé reconnaît la cigarette électronique comme utile.

C’est une petite révolution : le Conseil supérieur admet l’utilité possible de la cigarette electronique pour l’arrêt tabagique.

.cigarette électronique AGEN 47000- EXACIG

Les 40 experts en santé publique et environnement du Conseil supérieur de la santé publient ce jeudi matin un nouvel avis sur la cigarette électronique (e-cig).

C’est un événement parce que celui-ci s’écarte sur de nombreux points de celui rendu il y a juste deux ans : les experts n’y demandent plus que la cigarette électronique ne soit vendue qu’en pharmacie ni qu’elle respecte les contraintes de la pub pour les médicaments. Mais ils demandent par contre qu’elle soit soumise aux restrictions liées au produit du tabac, qui interdisent aussi la pub…« Normal qu’on ait changé notre avis, 200 nouvelles études sont sorties depuis, il est logique qu’on en tienne compte, dans un sens comme dans l’autre. Il ne fallait notamment pas que la cigarette électronique soit plus difficile à trouver que le tabac », explique un des experts.

Des premiers résultats « positifs et encourageants »

Les experts, qui en doutaient il y a deux ans, admettent que « la e-cigarette avec nicotine semble efficace pour aider à arrêter de fumer. Nous avons actuellement peu de recul mais les premiers résultats sont positifs et encourageants et devront être confirmés. Le CSS ne voit donc aucune raison de refuser l’autorisation de mise sur le marché des e-cigarettes contenant de la nicotine, pour autant qu’elles soient utilisées dans le cadre d’une politique de lutte contre le tabagisme ».

Les experts mettent toutefois en garde : « si le fumeur continue à fumer du tabac en même temps que la e-cigarette, sur le long terme, cela n’a pas beaucoup de sens. En effet, il faut arrêter 85 % de sa consommation de tabac pour avoir un effet positif sur la bronchite chronique (BPCO) et il faut arrêter complètement le tabac pour avoir un effet positif sur les maladies cardiovasculaires. La e-cigarette, à côté des nombreuses autres prises en charge disponibles, doit donc être considérée comme un passage possible du tabac vers l’arrêt complet de ce dernier ».

Source:http://www.lesoir.be/1023447/article/actualite/sciences-et-sante/2015-10-22/conseil-superieur-sante-reconnait-cigarette-electronique-comme-utile